Remboursement des consultations par la plupart des mutuelles
Meilleurs voeux pour 2020

Meilleurs voeux pour 2020

Mes chers colopathes,

Tout d’abord, je tiens à vous remercier de votre fidélité et, pour les patients, des échanges très enrichissants que nous pouvons avoir ensemble en consultations.

Je souhaite à chacun d’entre vous, pour 2020, mes meilleurs vœux.

Et si, vous, ou devrais-je dire, NOUS placions 2020 sous le signe de la bienveillance en prenant soin de nous et de notre ventre.

Bien sûr qu’avoir un ALIEN dans le ventre qui peut se réveiller à tout moment sous le coup d’une émotion, suite à la consommation d’un aliment normalement « comestible » ou parfois même sans raison apparente peut taper sur le système, donner envie d’hurler, de pleurer ou carrément de tout laisser tomber.

Au lieu de détester son ventre et de rendre ces symptômes trop destructeurs et démoralisants, il peut être bon de faire preuve de bienveillance envers nous-même.

En appliquant ce qu’explique le psychiatre Christophe André (dont je suis une vraie fan) au syndrome de l’intestin irritable, faire preuve de bienveillance envers nous-même consisterait donc à :

  • accepter d’avoir des intestins hypersensibles et parfois indomptables en acceptant par exemple de devoir faire attention à ce qu’on mange si on veut éviter de le payer derrière, de passer pour l’enquiquineur (ou enquiquineuse) de service lors des sorties au resto ou chez des amis, de pratiquer régulièrement des techniques de gestion du stress si celui-ci s’avère aggraver nos symptômes…
  • lâcher prise sur tout ce que cette maladie nous empêche de faire comme ne pas pouvoir manger tout ce qu’on veut ; ne pas sortir, voyager ou travailler sans avoir minutieusement  repéré où sont les toilettes ; ne pas mettre de robe ou pantalon moulant qui mettrait en évidence un ventre gonflé; ne pas dormir chez des amis ou un amoureux/euse sans risquer que notre ventre capricieux nous embarasse…
  • chercher à se faire du bien au lieu de se faire des reproches. Prendre un bain chaud, regarder un bon film, lire un bon bouquin, appeler un(e) ami(e), méditer, peindre… peut faire du bien tout en pensant à autre chose que son ventre
  • et tourner son énergie vers la douceur et l’espérance d’être soulagé(e) ou même d’être guéri(e). Au cas où vous n’ayez pas trouver de solution permettant de gérer vos symptômes, il vous reste certainement des méthodes prouvées – pour réduire les ballonnements, les douleurs, les flatulences et pour réguler le transit – à tester . La science et la recherche avancent également et on peut espérer que des solutions pour carrément en guérir existeront bientôt.

Je profite également de cet email pour vous annoncer l’actualisation 2020 de la liste des aliments pauvres en FODMAPs autorisés et riches en FODMAPs déconseillés. J’ai le plaisir de vous informer que vous pourrez, par exemple, rajouter des cœurs de palmier dans vos menus, de la crème de marron ou des zestes d’orange dans vos desserts, ou de relever vos plats avec un peu de tomates séchées ou de raifort tout en restant pauvre en FODMAPs. Retrouver plus d’informations  en cliquant : ICI

Prenez soin de vous 🙂

Savoureusement digeste,

Julie Delorme

 

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier