Remboursement des consultations par la plupart des mutuelles
Témoignage de Claire, 41 ans

Témoignage de Claire, 41 ans

Merci à Claire de nous faire partager son témoignage, que voici ci-dessous, avec son parcours de colopathe ayant souffert de troubles du comportement alimentaire et ayant testé les régimes Cétogène puis FODMAPs :

« Je souffre de colopathie depuis 20 ans. A l’âge de 20 ans, ma vie a basculé. Les crises digestives étant si intenses, elles ont généré des déséquilibres nerveux.

Conséquence : je n’arrivais plus à m’alimenter.

Les deux phénomènes s’alimentant probablement l’un et l’autre. J’étais si mal que j’ai stoppé mes études quitter mon compagnon et sombrer dans des troubles du comportement alimentaire. Cinq d’anorexie m’ont gâché la vie. Il m’a fallu dix ans pour retrouver un équilibre bien précaire. Je peux dire que j’ai eu 10 ans de relative stabilité ensuite mais avec un rapport à la nourriture et l’alimentation très maîtrisé et méfiant même si ces dernières années, j’avais pu lâché un peu prise. Je parle au passé.

En effet, il y a plus d’un an et demi, suite à un accident en course à pied, réduisant ma mobilité sur une longue période, j’ai été confrontée à une nouvelle période de crise comme j’ai pu le vivre il y a 20 ans : impossibilité d’avaler, forts spasmes, blocages digestifs, lourds problèmes nerveux, fatigue intense…qui m’a conduit à une hospitalisation tellement j’étais épuisée. Plus aucune méthode, ni compléments alimentaires ne fonctionnaient. Un cauchemar !

Si j’ai eu l’impression que l’alimentation cétogène était une issue à un moment, des épisodes de crises se manifestaient quand même et mon périmètre alimentaire se réduisait de plus en plus. A bout de nerfs et désespérée, il ne me restait plus qu’à explorer la seule piste que je n’avais pas étudié sérieusement : l’alimentation sans fodmaps.

 Mes recherches m’ont conduite à Julie Delorme. Et là, ce fût  un véritable soulagement.

Mon objectif étant de tendre vers l’état de relative stabilité que j’ai depuis 10 ans. En 2 mois, j’ai retrouvé de la vitalité, je n’ai plus de graves crises, mon angoisse de manger et de digérer a disparu… Bref, mon quotidien a changé même si je vivrai toujours avec cette sensibilité, je sais désormais comment faire face aux jours où c’est pas le top. J’ai pu reprendre une vie sociale et je sais comment gérer la nourriture et mes repas sans appréhension. Julie sera toujours dans mon panel de thérapeutes au vu de ce qu’elle m’apporte et son professionnalisme. »

Cet article a 4 commentaires

  1. Bravo à Claire, et je l’envie un peu… mais bon je n’ai pas tout essayé non plus! j’en suis à quelque chose près au régime cétogène, tout en essayant de m’adapter au régime sans fodmaps progressivement. cependant même en allant doucement, je ne supporte pas ni légumes ni fruits (ballonnements, inflammation intestinale) si je dépasse les mini doses qui passent) même ceux qui sont réputés bas fodmaps. comment faire? je ne sais plus me sortir de là…

    1. Bonjour,
      Une réintroduction méthodique peut aider à faire réellement le tri. Et trouver, si possible, la cause de ces intolérances peut permettre de trouver des solutions.
      Savoureusement digeste,
      Julie Delorme

  2. Bonjour Julie Delorme,
    J ai 67 ans, j avais des problèmes de ballonnements, ventre gonflé en permanence, diarrhée ou épisode de constipation depuis très jeune. J avais toujours très mal au ventre. On a toujours mis ça sur le stress. J avalais et j ai avalé pendant des années 9 comprimés par jour (6 meteospasmyl, 3 débridât) des sachets de forlax le soir quand constipation, sans compter les gaz qui étaient une véritable asphyxie pour moi et mon entourage. Ne pas pouvoir s habiller comme on veut parce que toujours ballonnée. Depuis 7/2018 une amie m a conseillée de supprimer le pain blanc, j ai donc acheté les galettes de riz sans gluten, et du jour au lendemain je n avais plus mal au ventre. Mes problèmes de constipation étaient et sont toujours réglés. J ai supprimé mes 9 cachets par jour. Mon ventre s est dégonflé. En même temps, ma gastro m a donné une fiche sur les fodmaps. J ai fait ma propre expérience et dès que je remange par exemple des pois chiches j ai tout de suite des gaz, c est une horreur. Ou alors j ai mangé une pizza dans un restaurant j ai eu très mal au ventre. Je vis beaucoup mieux. J essaie au maximum de suivre l alimentation pauvre en fodmaps…

    1. Bonjour,
      Merci pour votre témoignage.
      Il est important de rappeler que le suivi du régime FODMAPs est déconseillé au delà de 8 semaines. En effet, ce régime engendre des modifications si importantes du microbiote que cela peut avoir des répercussions sur la santé. N’hésitez donc pas à faire des écarts réguliers, ou à faire les tests de réintroduction ce qui vous permettra d’élargir votre alimentation en fonction de vos tolérances.
      Cordialement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier