Remboursement des consultations par la plupart des mutuelles

Syndrome de l'intestin irritable
(ou colopathie)

Vous n'êtes pas seul(e)

Les problèmes de ventre étant tabous, peu de gens parlent du syndrome de l’intestin irritable. 

Pourtant, avec 11,2% de la population mondiale concernée soit plus de 7 millions de français, c’est la maladie digestive la plus fréquente et elle concerne deux fois plus de personnes que le diabète.

Comme vous, j’ai cette maladie (voir mon témoignage).

Syndrome de l'intestin irritable, késako?

Le syndrome de l’intestin irritable (ou SII), appelé également colopathie fonctionnelle, colon irritable ou spasmodique, est une maladie chronique.

Les colopathes souffrent généralement de douleurs abdominales, de ballonnements, de distensions abdominales (= gonflements du ventre), d’excès de flatulences, de diarrhée et/ou constipation. Cependant les types et les intensités des symptômes sont propres à chacun et peuvent varier au cours du temps. Et ils sont souvent associés à d’autres symptômes : reflux, nausées, douleurs gastriques, fatigue chronique, douleurs musculaires ou articulaires pouvant aller jusqu’à la fibromyalgie, maux de tête/migraine, troubles gynécologiques ou urinaires, problèmes cutanés ou respiratoires, dépression…

Le SII n'est ni une maladie psychosomatique, ni mortelle

Bien que le stress puisse augmenter les symptômes, il est archi-faux de dire que tout vient de la tête. Ainsi, il est scientifiquement prouvé qu’un ensemble de mécanismes rentrent en jeu dans cette maladie dont les principaux sont:

  • Une hypersensibilité viscérale c’est-à-dire que les nerfs connectés entre vos intestins et votre cerveau sont hyper-réactifs
  • Une dysbiose, c’est-à-dire un déséquilibre de votre microbiote (= flore intestinale)
  • Des troubles de la motricité intestinale
  • Des micro-inflammations

La bonne nouvelle est que cette maladie n’augmente pas les risques de développer un cancer ou une autre maladie mortelle. Cependant, elle peut gâcher la vie de ceux qui en souffrent et entraîne souvent des phobies alimentaires et sociales (peur de manger et de sortir) voire une dépression.

Il n’existe pas de pilule miracle pour guérir du SII mais plusieurs méthodes – principalement alimentaires – sont prouvées pour réduire efficacement les symptômes digestifs.

Le régime FODMAPs est un des moyens le plus efficace pour réduire les ballonnements, les douleurs abdominales et pour réguler le transit

90% des colopathes déclarent avoir des intolérances alimentaires, responsables du déclenchement ou de l’augmentation de leurs symptômes digestifs. 

Il n’existe à ce jour, pas d’examen biologique fiable pour identifier les intolérances alimentaires mais les trois quarts concernent des intolérances à des FODMAPs, qui sont des glucides (sucres lents et rapides) très fermentescibles.

Ainsi la méthode FODMAP est à l’heure actuelle un des moyens les plus efficaces – son efficacité est supérieure par rapport à celles des médicaments ! – pour réduire, voire supprimer, les symptômes digestifs typiques du syndrome de l’intestin irritable et pour identifier précisément des intolérances alimentaires. 

Pourquoi consulter?

 

  • Vous aider à retrouver un ventre plat, un transit régulé et un bien-être digestif optimal
  • Identifier précisément vos intolérances alimentaires
  • Conserver ou retrouver le plaisir de manger, et, un rapport simple et apaisé avec la nourriture
  • Retrouver votre poids de forme
  • Eviter les carences nutritionnelles
  • Avoir des informations exactes et scientifiquement vérifiées
  • Connaître d’autres méthodes cliniquement prouvées : compléments alimentaires (probiotiques…)
  • Echanger avec un professionnel de santé qui, par son histoire personnel avec le syndrome de l’intestin irritable, vous comprend
Fermer le menu
×
×

Panier