SIBO (pullulation bactérienne)
& IMO

SIBO et IMO, késako?

Le SIBO, est un acronyme anglais : Small Intestinal Bacterial Overgrowth. Il correspond à une pullulation anormale de bactéries au niveau de l’intestin grêle.

L’IMO est un autre « nouveau » acronyme anglais : Intestinal Methanogen Overgrowth qui signifie une pullulation anormale d’archae dans lintestin grêle et le colon.

Les symptômes les plus communs induits par un SIBO ou d’un IMO sont des ballonnements et l’excès de flatulences. Cela peut aussi se manifester par de la diarrhée plus typique des SIBO, de la constipation plus typique des IMO, des douleurs abdominales, des nausées, et dans certains cas, il peut y avoir de la stéatorrhée, une perte de poids, de la fatigue ou une anémie. 

Comment les dépister ?

Il est impossible de diagnostiquer un SIBO ou IMO en se basant seulement sur la nature et l’intensité des symptômes digestifs, ni en se basant sur un test urinaire.

Un SIBO ou un IMO peut être dépisté uniquement par deux méthodes:

 – directement en faisant des cultures quantitatives à partir de liquide d’aspiration de l’intestin grêle au niveau du duodénum ;

– ou indirectement par un test respiratoire à l’hydrogène, au méthane, et plus récemment au sulfure d’hydrogène après l’ingestion d’une solution à base de 75g glucose ou de 10g lactulose  dilué dans 250ml d’eau.  Le dépistage ne se fait donc ni avec une solution de lactose ni en mangeant des aliments. Pour limiter les faux-négatifs et faux-positifs : il est important de veiller à faire une bonne préparation et de prendre des mesures toutes les 30 min pendant 2 à 3H

Les SIBO ou IMO ne sont pas une maladie mais sont souvent liés à d'autres affections

Le plus fréquemment un SIBO ou un IMO est déclenché après une infection gastro-intestinale.

Il est également associé à de multiples affections : 

  • Problèmes mécaniques : tumeur cancéreuse, volvulus, chirurgie digestive…
  • Maladie systémique : diabète, sclérodermie…
  • Troubles de la motricité : syndrome de l’intestin irritable,  pseudo-obstruction…
  • Prise de médicaments : opiacés…
  • Malabsorption  : insuffisance pancréatique, cirrhose…
  • Autre : vieillesse, diverticulose…

Les causes responsables d’un SIBO ou d’un IMO sont à déterminer, dans la mesure du possible, ce qui aidera à les traiter et à en limiter les récidives.

Le régime FODMAPs est un des moyens de réduire les symptômes induits par un SIBO ou un IMO

A ce jour, il existe 3 axes principaux pour réguler un SIBO ou IMO : 

  • certains traitements médicamenteux dont principalement des antibiotiques 
  • certains compléments alimentaires
  • l’alimentation  : beaucoup d’hypothèses circulent à ce sujet mais, à ce jour, il n’existe aucune étude clinique de qualité prouvant une de ces hypothèses. La piste la plus prometteuse, mais extrêmement difficile et risquée à suivre, semble être le régime élémentaire qui consiste à boire un liquide artificiel de nutriments prédigérés et aucun aliment pendant 2 à 3 semaines. Concernant les autres hypothèses, tout indique que la plupart des personnes ayant un SIBO ou un IMO aient des intolérances alimentaires (dont les principales sont liées à certains FODMAPs, certains composés chimiques dont l’histamine ou le saccharose) qui peuvent être dépistées par un travail de « détective » sur la base d’expérimentations sur soi et dont il est préférable d’être accompagné par un professionnel en nutrition afin de limiter les risques de développer des carences alimentaires et/ou une peur/phobie de manger.

Pourquoi consulter?

 

  • Répondre à vos questions sur le SIBO ou l’IMO sur la base d’informations scientifiques validées
  • Vous conseiller sur des compléments alimentaires et/ou l’alimentation dans le but de réduire vos symptômes tout en conservant le plaisir de manger
  • Prévenir ou rectifier des carences nutritionnelles 
  • Retrouver éventuellement votre poids de forme
  • Vous écouter et échanger avec bienveillance