Remboursement des consultations par la plupart des mutuelles

Témoignage de Sophie

« Je souffre du syndrome de l’intestin irritable je pense depuis toute petite : j’étais abonnée aux maux de ventre avant de partir à l’école ! Et puis il y a eu une période plus calme jusqu’à ce que ça revienne. Le SII n’a été identifié par mon nouveau médecin traitant il n’y a que peu de temps (2 ans). Visites chez le gastroentérologue, traitements, prises de sang et, au final, un confort intestinal plus que moyen et un an passé à éviter de manger des fruits ou légumes crus. J’ai aussi été suivie par une nutritionniste car j’avais perdu du poids suite à une très grosse crise accentuée par du stress. Mais, malgré une alimentation a priori saine, les symptômes avaient la peau dure.

Un jour, après un mois de crises incessantes, je me suis posée sur internet pour essayer de voir si je ne pouvais pas passer par un hypnothérapeute qui expliquerait à mon ventre que ce type de comportement ne pouvait plus durer. J’ai refusé énormément de sorties entre amis à cause de tout ça et passé un peu trop de rendez-vous professionnels à prendre des médicaments « en prévention ». Je suis à mon compte et je ne peux pas laisser mon ventre décider de ma réussite !

Du coup, en cherchant sur le web je suis tombée sur le blog de Julie Delorme. Elle parlait de l’hypnose mais aussi des FODMAP… Curieuse et motivée, avec une toute petite lueur d’espoir dans les yeux, j’ai fouillé le web pour voir ce qu’il en ressortait. Et j’ai pris rendez-vous : ma première consultation médicale par Skype ! Vive la technologie !

Ce qui m’a fait franchir le pas ? Me dire qu’après tout, je ne risquais rien : si ça ne fonctionne pas, je serais déçue mais pas surprise (vu tout ce que j’ai essayé jusqu’à présent).

Dès la première semaine de régime sans FODMAP, j’ai senti l’amélioration. Je n’avais plus aucun symptôme. Mais bon, cela pouvait être dû au hasard, donc j’ai continué.

Et après 4 semaines de régime sans FODMAP, je peux le dire, je me sens BIEN ! Je me sens légère, et aussi beaucoup plus confiante. Car si je n’ai pas de symptôme, ce n’est pas dû au hasard mais à mon alimentation. Et ça ça rassure énormément !

Je conseille définitivement à toute personne souffrant du SII de tester ce type d’alimentation. C’est un peu contraignant, on passe du temps à étudier la liste des ingrédients des produits que l’on consomme, mais on se sent tellement bien ! Et ce qui est génial, c’est que si on fait un écart, ce n’est pas grave.

Désormais, je parle de « avant », et maintenant je me sens mieux. »

Cet article a 1 commentaire

  1. Je sui depuis le 30 octobre le régime sans Fodmap et j’ai de moins en moins de symptômes des la deuxième semaine je sentais une amélioration et comme toi je me suis dit que c’est peu t’être le hasard pas de quoi s’enflammer mais pour le moment j’ai des petits maux de ventre mais sans plus avant c’était horrible sa fait au moins 3 semaine que je vais au travail non stop, d’habitude je suis obligée de m’arrêter au moins une journée parce que je passe des mauvaises nuits

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier